LES BONNES NOUVELLES

Publié le

PAROLES DE FEMMES

Il m’a été demandé ce qu’il pouvait être fait pour les Femmes et quelle idée je pourrais donner.

Pendant quelques années j’ai animé le groupe « Paroles de Femmes », avant de partir pour la Nouvelle-Calédonie.

Il s’agissait d’un groupe de femmes de tous âges désirant partager leurs idées, leurs soucis, leurs connaissances, dans le but de trouver des solutions.

La rencontre avait lieu une fois par mois. L’ambiance était très conviviale et se déroulait autour d’un thé agrémenté de petits gâteaux que les unes et les autres confectionnaient, pour l’occasion.

Ce cercle de femmes permettait de montrer la façon de réconcilier les aspirations les plus profondes à l’authenticité et à la créativité avec les engagements souvent conflictuels envers l’époux, les enfants, la famille, l’activité professionnelle, les tâches quotidiennes…

Les rencontres incitaient, mois après mois, à mettre de l’ordre dans les vies des unes et des autres, à vivre pleinement l’instant présent, à faire des découvertes inattendues mais passionnantes. Tout peut devenir une occasion de réflexions : les sautes d’humeur, les échéances, le compte en banque qui vire au rouge, la garde robe défraîchie, dégarnie, les kilos en trop, le mari qui grogne, qui est parti, qui travaille trop ou pas assez, la belle-mère qui arrive un peu trop souvent à l’improviste….

Paroles de Femmes n’avait aucun but féministe. Chaque femme se voulait féminine. Ce groupe ignorait jugements et critiques et chacune aspirait juste à mener une vie authentique, à faire des prises de conscience passionnantes et trouver ses propres solutions.

Au cours de ces rencontres, je n’apportais pas de solutions mais posais des questions qui permettaient d’aller chercher, en chacune, leur réponse. L’échange entre les femmes du groupe et la vision des unes et des autres apportait matière à réflexion.

Voilà donc mon expérience, peut-être sera-t-elle inspirante pour une ou plusieurs d’entre vous. Pourquoi ne pas créer, vous aussi un groupe dans votre quartier, dans votre ville?

LES BONNES NOUVELLES

Commenter cet article