A MEDITER

Publié le

ACCEPTONS-NOUS LES DIFFÉRENCES?

A la fin de l’été dernier, nous étions avec quelques amis dans un jardin, face aux Pyrénées, à profiter de la beauté du paysage.

Tout à coup, le chat de la maison est arrivé avec « quelque chose » entre les babines puis l’a déposé devant nous. C’est cette « curiosité » que vous pouvez voir sur la photo.

La petite bête avait le corps de la grosseur d’un pouce et une dizaine de centimètres de long. Une proéminence d’un bon centimètre sortait à l’une de ses extrémités.

Personne parmi nous n’avait vu auparavant ce genre de petite bête qui pouvait ressembler à une limace.

Ce qui m’a étonnée, c’est la réaction des un(e)s et des autres. Deux personnes voulaient la brûler, quelques autres disaient qu’avec un tel dard, cela ne pouvait qu’être venimeux.

J’ai fais la proposition d’aller chez un pharmacien pour l’identifier. Celui-ci ne connaissait pas et ne pouvait nous aider. Même chose chez le vétérinaire.

Alain s’est mis à faire des recherches sur Internet. Il a découvert qu’il s’agissait du sphinx du liseron qui est observé en Belgique occasionnellement, c'est un migrateur originaire des régions d'Afrique du Nord. Sa chenille se nourrit du liseron, elle est donc très utile puisque le liseron est une plante envahissante dont on a bien du mal à se débarrasser. Cette chenille malgré sa taille imposante est plutôt discrète, on la trouve rarement. Elle porte une corne assez impressionnante sur l'arrière, celle-ci est inoffensive (caractéristique des sphinx). Lorsqu'on la touche, elle s'enroule et fait des mouvements brusques.

Au vu de cet animal, chacun a réagit différemment. Pour la plupart il y avait une peur. Avez-vous remarqué que nous agissons souvent de la sorte dans la vie quotidienne ? Nous rejetons ce que nous ne connaissons pas. Nous entrons dans la peur face à l’inconnu. En fait nous voyons la vie au travers de nos filtres.

Nous avons pu constater que, bien que cette petite bête ne paraisse pas très sympathique à première vue, elle est très utile et inoffensive.

Nous arrive t-il dans notre vie de tous les jours d’être incommodé par les apparences et de réagir avec rejet ? Par exemple lorsque l’autre est différent de nous, ou encore lorsqu’il émet des idées différentes des nôtres, qu’il ne vit pas selon nos critères ?

Belle semaine dans l’acceptation de nos différences.

A MEDITER
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article