A MEDITER

Publié le

LA CONFIANCE

La confiance nécessite de bien connaître ses forces et ses faiblesses et d’observer ses pensées afin de diminuer les pollutions intérieures.

Quelles paroles utilisons-nous ? Cherchons-nous à critiquer l’autre ou à le déstabiliser ? Ce sont des signes de manque de confiance en nous. De cette façon nous cherchons à contrôler l’autre. Dans le contrôle, nous agissons de façon égocentrique, en pensant juste à soi, voulant que les autres se plient à ce que nous voulons.

Etre vrai, authentique, dans le respect de soi et des autres mène à la confiance en soi, tout comme s’accepter tel que l’on est, accepter de ne pas être parfait et oser être qui l’on est pour le moment. Si l’on tente de se modeler à ce que l’on croit être bien, ça fait naître des peurs.

Nous avons besoin de croire que tout ce qui nous arrive est utile à notre évolution, y compris les expériences perturbatrices. Celles-ci nous montrent que quelque chose en nous est déficient et que l’on a besoin d’aller y voir de plus près en s’acceptant et en acceptant l’autre dans cette situation. Ça ouvre notre conscience, ça contribue à notre éveil, en nous questionnant. « A quoi sert cette expérience ? »… à aiguiser notre discernement.

Veillons à ce que nous mettons en mouvement, parce que nous récoltons ce que nous semons. Observons donc dans quelle situation nous nous trouvons et quelle est notre réaction.

Ce que nous vivons n’est jamais à cause de l’autre, c’est A TRAVERS L’AUTRE que je vis telle situation.

Rappelons-nous que nous avons TOUJOURS le choix mais nous n’avons pas toujours le contrôle.

Terrassons le dragon en nous... Si nous ne voulons pas les conséquences, ne choisissons pas le comportement.

A MEDITER

Commenter cet article