Article publié depuis Overblog et Facebook

Publié le

DIEU

Parmi les demandes, il y a la suivante : « … que peux-tu dire à propos de Dieu ? »

Wahoo !

Dans ce domaine je peux juste parler de mon expérience et de mes observations, vous le comprendrez.

Chacun peut l’appeler comme il veut. Pour certains ce sera l’Univers, la Lumière, pour d’autres Bouddha ou …. C’est la même énergie. Ce n’est pas un vieux bonhomme à la barbe blanche qui est au ciel, cela voudrait dire, pour moi, qu’il est en haut et que je suis en bas, donc séparé de moi. Je ne peux rien déposer à ses pieds, sinon je le considèrerais avec un corps humain.

.

Dieu, l’Energie Divine est en chacun de nous. Nous sommes donc tous d’essence divine. Puisque chacun est une partie du Divin, cela veut dire que nous sommes tous reliés. Nous sommes les cellules d’un immense organisme cosmique. A nous de le reconnaître. La réelle transformation de l’humain est dans cette conscience de l’unité.

Le Divin nous a doté de tous les « outils » dont nous avons besoin. Il a placé tout en nous.

Il nous a donné un cadeau merveilleux : le libre arbitre. Nous, les humains, sommes les seuls dans l’Univers à avoir le libre arbitre.

Certains disent « pourquoi Dieu nous envoie telle épreuve ? ». Lorsque nous faisons des choix, prenons des décisions, adoptons des attitudes, certains ont pour résultats de nous mettre en difficulté et nous accusons Dieu de nous envoyer des épreuves, au lieu d’assumer les conséquences de nos choix.

Dieu est amour, il ne juge pas, ne punit pas… nous nous punissons nous-même.

Je ne peux en dire davantage sur ce qu’il est mais je vois son ouvrage et tout à mes yeux, annonce sa grandeur. Il échappe à mes sens mais il parle à mon cœur.

Un jour j’ai pris conscience que nous ne pouvons rien enseigner aux autres, nous pouvons seulement les aider à trouver la réponse à l’intérieur d’eux-mêmes.

Aussi, je propose d’aller à la recherche. Pour connaître il faut explorer… Alors une réponse émergera…

Permettez-moi de vous offrir cette prière :

Dieu

Si longtemps je t’ai cherché,

Sans savoir où te trouver.

J’ai fixé l’infini et n’ai pu te voir,

Je me disais : Existes-tu vraiment ?

Insatisfaite de ma quête, je poursuivais,

Te cherchant dans les religions, les temples,

Mais je ne t’y ai pas trouvé non plus.

Seule, vide, désespérée, j’ai douté ;

En blasphémant, j’ai trébuché ;

En trébuchant, je suis tombée ;

En tombant, je me suis sentie faible ;

Faible ; j’ai cherché de l’aide ;

Cherchant de l’aide, j’ai cherché des amis ;

Par les amis, j’ai trouvé l’affection,

Par l’affection j’ai vu naître l’amour ;

Par l’amour, j’ai vu un monde nouveau,

Et dans ce nouveau monde,

J’ai décidé de vivre.

Ce que j’avais, je l’ai donné.

En donnant, j’ai beaucoup reçu

Et en recevant j’ai été heureuse.

Heureuse de trouver la paix.

Et en paix, j’ai vu

Que tu étais au fond de moi.

Sans te chercher, je t’ai enfin trouvé.

Représentation de Dieu, au Temple de la Bonne Volonté à Brasilia (Brésil)

Représentation de Dieu, au Temple de la Bonne Volonté à Brasilia (Brésil)

Commenter cet article