l

Publié le

DE LA FOURCHE A LA FOURCHETTE

Combien de nuits avons-nous passé à refaire le monde, combien de matins, la tête embrumée, avons-nous vu nos rêves de la veille s’éclipser face aux difficultés quotidiennes ?

Cette fois, des femmes et des hommes ont considéré ce rêve et l’aventure s’est mise en marche pour :

  • Se réapproprier la souveraineté alimentaire
  • Respecter la nature en produisant selon les règles d’une agriculture respectueuse de l’environnement. Participer à la sauvegarde de la biodiversité en utilisant des variétés paysannes.
  • Respecter l’humain en valorisant au juste prix le travail des paysans, rémunérer convenablement les salariés.
  • Offrir la meilleure qualité possible aux consommateurs.

En 2009, l’idée de réinvestir des blés de variétés anciennes pour produire des pâtes alimentaires a germée dans la tête de quelques paysans.

Une fois la réflexion mûrie et les conditions nécessaires réunies, le Groupement de l’Agriculture Biologique des Hautes-Pyrénées et ses agriculteurs se lancèrent dans l’aventure.

Pourquoi ?

Donner le choix aux consommateurs entre des produits importés et les leurs

Valoriser le savoir-faire des paysans de la région

Créer un nouvel outil de transformation pour offrir une diversification d’activité aux fermes bio

Donner sens à l’intérêt général par une vraie démarche de coopération du champ à l’assiette.

La SCIC l’Odyssée d’Engrain est née. Il s’agit d’une collaboration différente du travail et des relations humaines, équitable entre les différents acteurs du groupe, avec un fonctionnement démocratique.

Ces femmes et ces hommes ont reçu les félicitations du Conseil Général pour avoir sauvegardé des plans anciens.

Voilà une bonne nouvelle à faire partager…

Je remercie Pascal qui m’a reçu dans son exploitation pendant quelques jours et m’a permis de découvrir la fabrication de ses pâtes et le travail de son équipe.

l
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article