LE COIN DES PARENTS

Publié le

LES ENFANTS : RENCONTRES AVEC DES INCONNUS

Parents, vous souvenez-vous, lorsque nous étions petits, nos parents disaient : »n’accepte jamais de bonbon d’un inconnu » ? Cet avertissement est toujours valable.

Les enfants ont besoin d’apprendre comment se comporter avec les inconnus tout comme ils doivent savoir comment agir avec les gens avec qui ils sont censés se montrer sociables.

Diminuer la peur de l’enfant envers les inconnus en lui montrant la différence entre saluer un inconnu et le suivre ou obéir à ses suggestions est une règle essentielle à enseigner. Très tôt, l’enfant se sentira en sécurité car il saura comment se comporter en la présence ou l’absence des parents.

La règle d’or est d’apprendre à l’enfant qu’il peut dire « bonjour » et qu’il doit dire « non » aux inconnus, à une personne qui lui demande de la suivre puis de courir jusqu’à une maison ou un commerce le plus proche. Les parents peuvent faire un jeu de rôle avec l’enfant afin que celui-ci s’habitue à suivre les instructions concernant la conduite à tenir avec des étrangers.

N’effrayons pas l’enfant parce que la peur engendre la confusion et n’enseigne pas la bonne conduite à tenir. L’enfant doit savoir réfléchir par lui-même quand un inconnu s’immisce dans sa vie privée. Une grande peur détruirait sa capacité d’agir rationnellement.

Quand un enfant dit « bonjour » à un inconnu, félicitons-le d’avoir suivi la règle de politesse : « je suis content(e) que tu te sois souvenu de dire « bonjour » seulement. C’est la seule chose que tu puisses dire à un étranger ».

Comme les enfants amicaux sont plus facilement acceptés par les autres à mesure qu’ils grandissent, il est important de leur inculquer cette attitude. Les jeunes comme les plus âgés doivent apprendre jusqu’à quel point, quand et comment ils doivent se montrer aimables.

Les parents peuvent donner l’exemple en saluant les gens, même inconnus, rencontrés dans la rue.

Pour éviter à l’enfant les dangers d’une agression, parents, éducateurs, professionnels de l’enfance peuvent lui enseigner ces règles mais sans apprendre à craindre les gens. La peur ne fait qu’inhiber la prise de décisions rationnelles, quel que soit l’âge

LE COIN DES PARENTS

Commenter cet article