LE COIN DES PARENTS

Publié le

L’ENFANT QUI LAMBINE ET LE PARENT QUI EST PRESSE

Pour l’enfant, le temps n’a pas de signification et il ne voit aucun intérêt à se presser.

Au lieu de lui répéter continuellement « dépêche-toi », pourquoi ne pas lui donner des instructions amusantes plutôt que des ordres frustrants ? Ainsi, il n’éprouvera pas le besoin de lambiner simplement pour exercer son influence sur le rythme des choses.

Pour éviter d’être exaspéré et retardé davantage, prévoir suffisamment de temps pour se préparer à partir, tout en sachant que lambiner est une réaction typique chez quelqu’un qui ne comprend pas ce que se presser veut dire et qui en même temps, est un explorateur du monde à plein temps.

S’emporter face à un enfant qui lambine démontre que l’on porte plus d’attention à un moment où il flâne plutôt qu’à un moment où il se dépêche.

Mieux vaut utiliser une technique d’accélération déguisée en jeu.

Pourquoi ne pas proposer de battre de vitesse le minuteur, en annonçant : « voyons si tu peux t’habiller avant la sonnerie » ?

LE COIN DES PARENTS
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article