LES BONNES NOUVELLES

Publié le

BIENVENUE A L'AUTOMNE

Septembre, le mois des récoltes... l’été est fini et l’automne frappe à nos portes.

La musique de septembre est une symphonie en deux mouvements, la joyeuse sérénade de l’été cédant le pas à une mélodie plus profonde. Depuis huit mois, nous avons labouré et semé les tendres graines de la gratitude, de la simplicité, de l’ordre et de l’harmonie dans notre vie.

Voici venu maintenant l’heureux temps des récoltes ; la beauté nous invite à partager ses cadeaux. Commençons par récolter l’abondante moisson de l’Amour.

Chaque mois de septembre l’automne revient nous visiter, nous offrant les petits plaisirs de cette saison : cueillir des champignons, ramasser des belles feuilles ou déguster les raisins…

C’est la période où les feuilles tombent. Pourquoi les feuilles tombent-elles ?

Lorsque les jours raccourcissent, les feuilles fabriquent moins d’hormone de croissance, appelée « auxine », les cellules à la base du pétiole sont fragilisées et la feuille se détache.

Et pourquoi les feuilles changent-elles de couleurs ?

En été, la couleur verte vient de la chlorophylle. A l’automne, la chlorophylle est dégradée, démasquant d’autres pigments qui préexistent : le carotène : d’orange à rouge, le xanthophylle : jaune, l’anthocyane : rouge, violet, pourpre. Leur couleur est d’autant plus vive que la lumière est intense, car ils ont besoin d’intensité lumineuse pour se manifester.

A l'inverse, le hêtre pourpre, dont les feuilles ne sont pas vertes mais pourpre en été, vire au vert foncé à l'automne !

La chute des feuilles s'étale sur un bon mois, sur une période plus courte finalement que l'apparition des feuilles (qui s'étale en général de mars à mai).

Depuis les temps anciens, septembre est considéré comme le commencement de la nouvelle année, un temps de réflexions et de résolutions. Les Juifs y célèbrent le Yom Kippur, jour d’expiation publique et privée où l’on se retire du monde pendant 24 heures pour se réconcilier avec Dieu et les autres, afin que la vie puisse recommencer avec passion et détermination.

Les changements qui s’opèrent dans la nature sont subtils, mais inéluctables. Les saisons se succèdent doucement, même si les mois passent si rapidement que nous ne nous apercevons pas que nous avançons… Quand les feuilles se mettent à changer de couleur, il est temps de nous changer nous-mêmes pour que notre vie puisse se renouveler. Ce dont nous avons besoin à l’automne, c’est d’un stimulant émotif ou spirituel. Aussi, invitons-nous à instaurer une nouvelle tradition : prendre les résolutions personnelles positives au mois de Septembre.

Pourquoi, sommes-nous si nombreux à gaspiller notre automne ? Pourquoi ne fournissons-nous pas l’effort qui ferait prendre un nouveau tournant à notre vie ?

Les résolutions de janvier sont prises quand nous sommes épuisés spirituellement, physiquement et financièrement, et que nous n’avons qu’un seul désir : nous reposer.

Elles relèvent de la volonté alors que celles de septembre expriment nos véritables aspirations.

Que voulons-nous ajouter ou enlever pour pouvoir aimer la vie que nous menons ? Voir les amis plus souvent ? Prendre le temps de vivre des aventures avec les enfants pendant qu’ils apprécient encore notre compagnie ? De mettre un peu de romantisme dans notre train-train quotidien ? De nous réserver une heure de solitude par jour ? Ou de faire plus de marche dans le soleil éblouissant ?

Ce qui est formidable avec les résolutions de septembre, c’est que personne d’autre ne sait que nous les prenons. Les résolutions d’automne n’ont pas besoin de tambours, de confettis ou de champagne. Elles ne demandent qu’une ouverture à des changements positifs.

Je vais m’y essayer. Et vous ?

LES BONNES NOUVELLES

Commenter cet article