SECRETS DE MIEUX ETRE

Publié le

OFFRIR DES HUGS

Nous avons tous besoin de contacts physiques pour nous sentir bien.

Nos chats et nos chiens en offrent de belles démonstrations.

L'éducation judéo-chrétienne a créé dans la tête de beaucoup d’entre nous un tabou inconscient, où le toucher et le contact étroit, prennent facilement une connotation implicite d’incongruité relationnelle, de vulgarité irrespectueuse, voire de sexualité sous-jacente. Ce conditionnement strictement réservé à la relation amoureuse a pris forme de prison, interdisant culturellement tout élan spontané du cœur aussi pur soit-il, ceci laissant à vie une lourde cicatrice de non-dits, pouvant handicaper tout le chemin de vie de ceux qui n’ont pu s’en affranchir.

Connaissez-vous le Hug ? C’ est un « full contact » cœur contre cœur, qui a pour traduction française « embrassade, câlin gratuit » ce qui ne veut pas dire s’embrasser (se bisouter), mais se serrer étroitement dans les bras.

La personne qui offre spontanément cette étreinte ou accolage gratuite aux gens dans un lieu public porte une pancarte sur laquelle est écrit « Free Hugs ». Depuis son lancement en 2004, les Free Hugs se sont propagés dans le monde entier.

La notion de « cœur à cœur » est très importante à conscientiser pendant le Hug parce qu’elle ouvre le chakra cardiaque, ceci permettant un échange profond par le « canal de l’Amour-Energie ». Mais ce contact n’est pas « payant » s’il n’est que fugitif ; aussi doit-il durer au moins dix secondes pour que s’établisse le courant sacré ; et là c’est un vrai bonheur, particulièrement lorsque chacun ouvre vraiment son cœur à l’autre.

Il est passé sur Internet un petit reportage montrant quelques étudiants sympathiques garçons et filles arborant à la main un panneau FREE HUG (Hug gratuit) sur une place londonienne; beaucoup ralentissaient, s’arrêtaient, hésitaient et se posaient visiblement des questions face à cette chose aussi inattendue.

Après un moment de flottement, une dame âgée se risqua au jeu ; au vu de ce spectacle, une jeune femme fit de même, puis une autre, puis un homme, et tout le monde riait, et rapidement ce fut une véritable contagion de folie sur la place, ceci dégageant une joie sans nom que personne n’est prêt à oublier. Ceci prouve que pratiquement tout le monde est en demande d’un échange d’Amour pur à partir du moment où les barrières de l’interdit se lèvent.

Alors, plutôt que de se bisouter conventionnellement du bout des lèvres, le corps le plus à l’écart possible afin de ne surtout pas se mélanger, pourquoi ne pas faire le pas d’enfreindre les conventions coincées du passé et d’offrir chaque jour à ceux qu’on aime ou qu’on apprécie, un vrai Hug, quitte à leur faire lire préalablement cet écrit. Une fois le blocage passé, ils y prendront vite goût.

Le Hug engendre une sensation de protection et de sécurité, particulièrement chez les enfants et les vieillards qui dépendent totalement de l’amour de ceux qui les entourent. La pratique du Hug journalier donne de la confiance en soi devant les défis de la vie, augmente notre force vitale, améliore notre santé et nos capacités d’auto-guérison. C’est une véritable recharge des batteries. Parfois nous ne trouvons pas les paroles pour exprimer ce que nous ressentons ; le Hug est alors le meilleur langage de substitution.

Juste offrir de l’affection aux autres... et le monde irait tellement mieux si l’on démocratisait ce merveilleux cadeau de spontanéité dans notre culture…

Le Hug se pratique en Dordogne… nous l’imaginons facilement…

Grand HUG à toutes et tous.

SECRETS DE MIEUX ETRE

Commenter cet article