ASTUCES

Publié le

LES BIENFAITS DE L’ORTIE

En cas de crise d’urticaire : l’ortie calme les irritations en buvant plusieurs fois par jour une infusion de feuilles d’ortie, jusqu’à la fin de la crise.

Traiter un rhume des foins : boire plusieurs infusions d’ortie chaque jour en cas de rhinites allergiques ou encore fabriquer de la teinture mère d’ortie.

Pour cela, hacher menu une poignée de feuilles, les mettre dans un mortier, couvrir d’alcool très fort (vodka, par exemple) et écraser au pilon pendant 5 mn. Couvrir un grand bol d’un torchon propre. Retourner les feuilles et le liquide sur le torchon et presser pour récupérer un maximum de jus. Mettre en bouteille. Attention : il s’agit d’un alcool fort : une gorgée par jour est suffisante.

Contre la cystite : boire à volonté de l’infusion de feuilles d’ortie en cas d’infection urinaire. Cette plante particulièrement diurétique fait partie de celles qui sont conseillées de façon générale en cas de troubles urinaires ou rénaux.

Calmer les douleurs arthritiques : Mettre de très jeunes feuilles fraîches d’ortie sur les articulations et les maintenir avec une bande, sans trop serrer. Laisser en place toute la nuit.

Stopper un saignement de nez : mixer des feuilles fraîches d’ortie pour en extraire le jus. Filtrer-le. Mouiller deux petits morceaux de coton et les introduire dans les narines pendant quelques minutes.

Soigner une plaie : pour une plaie légère, broyer ou hacher très finement quelques feuilles d’ortie et les appliquer sur la peau. Maintenir en place avec une bande de tissu ou une compresse et du sparadrap.

Faire disparaître des aphtes : faire un bain de bouche avec une tisane d’ortie.

Cheveux en pleine santé : l’ortie active la repousse des cheveux. Ainsi l’on peut traiter de façon naturelle les débuts de calvitie. Elle élimine aussi les pellicules. Faire une infusion de feuilles d’ortie. Laisser refroidir. Ajouter un peu de vinaigre de cidre. Secouer bien et utiliser cette lotion en dernière eau de rinçage après le shampoing.

Une bonne soupe : faire bouillir une brassée de jeunes feuilles d’orties avec deux pommes de terre coupées en dés. Mixer le tout. Ajouter un peu de crème (facultatif), un peu d’ail. L’ortie se consomme aussi en quiche ou en poêlée avec des oignons coupés en fines lamelles.

Ma grand-mère en donnait aussi aux poules pour les stimuler. Elle écrasait quelques feuilles d’ortie séchées qu’elle mélangeait avec leur nourriture. Les poules recommençaient à pondre selon leur rythme habituel.

ASTUCES

Commenter cet article