TOUT DEPEND DU REGARD QUE NOUS POSONS

Publié le par Josie

Les choses et les faits n’ont pas de qualités. C’est celui qui observe qui leur attribue. La signification est toujours subjective.

 

Les actions ne sont ni faciles ni difficiles, elles dépendent de l’habileté de celui qui les exécute.

 

Les choses ne sont ni chères ni bon marché, elles dépendent de la richesse de l’acheteur.

 

Les êtres ne sont ni beaux ni laids, ils dépendent du goût de celui qui les regarde.

 

On n’aime pas l’autre parce qu’il semble  parfait à nos yeux et çà on ne supporte pas si nous manquons de confiance en nous,  mais on peut le croire parfait parce qu’on l’aime…

 

Comme il est impossible de capter la totalité de l’autre, il est également impossible de le juger. Alors veillons à nos paroles. Parlons de nous et non de l’autre.

Ne disons pas : « il m’a fait mal », mais : « j’ai été vulnérable à son acte ».

Ne disons pas : « il m’a mal expliqué », mais : « je n’ai pas compris ce qu’il m’a dit ».

 

Qu’il semble positif ou négatif, l’évènement n’est qu’une interprétation subjective.

En veillant à cela, nous éviterons  malentendus et conflits et nous améliorerons notre communication.

TOUT DEPEND DU REGARD QUE NOUS POSONS

Commenter cet article